L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Nouvelles et enjeux

Vous trouverez ici les nouvelles nationales les plus récentes.

15 août 2019
La garde d’enfants universelle est une politique qui a fait ses preuves et qui aurait dû être adoptée il y a longtemps au Canada. Nous nous joignons au mouvement syndical canadien pour demander un programme national de garderies.
13 août 2019
Nous sommes heureux d’annoncer que plusieurs groupes ont ratifié leur nouvelle convention collective. Qu’en est-il du vôtre?
12 août 2019
Nous sommes d’avis que divers produits d’hygiène menstruelle devraient être fournis dans les lieux de travail fédéraux et ceux qui sont sous réglementation fédérale.
6 août 2019
La création du Centre est une étape majeure à cet égard; elle illustre ce qu’on peut faire lorsque l’employeur prend le temps de collaborer avec notre syndicat et nos membres pour atteindre un objectif commun.
2 août 2019
La mise au point d’outils pour l’étude, la simulation, l’analyse et la compréhension des corrélations entre les phénomènes environnementaux et notre milieu physique, voilà la mission de Jean-Philippe Gauthier-Bilodeau, analyste-programmeur scientifque à ECCC.
2 août 2019
En quoi consiste ce dédommagement? Quand recevrai-je l’argent qu’on me doit? Les réponses à vos questions sur l'entente d'indemnisation pour Phénix.
29 juillet 2019
Le 18 juin 2019, la présidente de l’Institut, Debi Daviau, a eu l’honneur de s’adresser aux membres du Caucus des employés fédéraux noirs (CEFN), un organisme ayant pour vocation de lutter contre les obstacles à la carrière dans la fonction publique, tels le racisme, le harcèlement et la sous-représentation.
26 juillet 2019
Le 1er mai 2019, la présidente de l’Institut, Debi Daviau, a fait part de notre vive opposition au fait que les membres civils de la GRC passent au système défaillant de rémunération Phénix. La Commissaire de la GRC, Brenda Lucki, a répondu le 16 mai en nous informant qu’elle maintenait sa décision de passer à ce système. Nous ne céderons pas, et la présidente Daviau l’a bien fait comprendre dans sa réponse.